lien


• Rencontrez Nîmeziss, membre du conseil de Gaïa, lors d'une partie de pêche. Son message ici.




Nîmeziss recherche une compagne capable de diriger sa tribu à ses côtés. Plus d'informations ici et pour le contacter c'est par là.
• Nous recherchons toujours le dirigeant de Solryan. Premier arrivé, premier servi pour personnaliser le royaume à sa guise en respectant les bases établies se trouvant dans ce sujet.




• Découvrez le rôle de Suivant, coutume du royaume de Gaïa. Le descriptif est accessible ici.

Mon nom est ; libre

 :: Jeu de Rôle :: Terres de sang :: Désolace Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 10 Sep - 8:42
Rajjax-Kheage
Élu de la Horde
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 29/04/2018
L'élu de la Horde, autoproclamé mais aussi désigné par les forces malignes du Sha de la Violence, partait prêcher sa belle parole auprès des autochtones de Caeleste Sin. Cette sous-race de créatures dont il fallait absolument remettre l'esprit sur le droit chemin de la vérité. Celle qui guidait chaque jour et chaque nuit, à chaque instant, sa vie. Celle qui faisait battre le sang noir dans ses veines de chair.

Rajjax-Kheage sortait de son royaume d'ombre, sa robe luisante sous la chaleur de Désolace. Ses oreilles en croissant de lune et son regard d'un rouge sanguinolent allaient parfaire son physique déjà bien atypique. Il n'était pas épais, il était même plutôt fin et nerveux, voire presque maigre. Mais sa prestance et son charisme suffisaient à dépasser tout cela. Et qui avait besoin de surpasser physiquement les autres pour les gouverner, quand on pouvait briser leurs esprits ?
Car il possédait bien plus que les faibles pouvoirs élémentaires donnés par Gaïa et Ouranos. Le sien venait d'ailleurs. Le sien était plus malsain, plus sombre et dévorait son âme depuis sa naissance. Le prix de la puissance.

Rajjax-Kheage ne vivait que pour renverser l'ordre pré-établi et asseoir celui qui aurait dû être présent depuis une éternité déjà. Un seul maître, un seul guide. Un seul roi et un seul empereur. Un seul royaume. Pour une paix qui durerait jusqu'à la fin des temps. Qu'ils tremblent tous. Gaïa, Solryan, Volryan. Leur ère touchait à sa fin.

Son nom était Rajjax-Kheage, l'Elu de la Horde, le descendant d'Oze le Profanateur.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Sep - 10:49
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
Voilà de cela une journée entière que Ukiüq avait prêté une oreille attentive à toutes les rumeurs sur ce fameux groupe ayant élu les Terres de Sang comme territoire. Voilà de cela une journée et demi qu'elle n'avait parlé avec sa Majesté l'Impératrice Sasheen. Et ce qu'il en ressortait principalement c'était que personne ne savait quoi que ce soit sur ce groupe ; pour notre alezane, les rumeurs n'étaient pas des informations fiables. Elle jugeait de la fiabilité d'une information en allant à sa source et c'était ses sens qui lui disaient s'il y avait mensonge ou non dans les mots, oraux ou non, de ses interlocuteurs. Elle avait toujours agi ainsi et elle ne changerait certainement pas en cours de route.

Voilà de cela une journée qu'elle était fortement intriguée par ce groupe, qu'elle souhaitait en apprendre plus. Et c'était exactement ce qu'elle allait faire, en allant à sa source. Elle se mit donc à marcher vers les Terres de Sang à la nuit tombée, silencieuse et discrète, furtive et insaisissable, n'ayant averti personne de son projet. Être la Suivante de sa Majesté l'Impératrice Sasheen ne l'avait pas non plus abrutie d'incivilités, de non-communication et de paresse ; elle voulait simplement en savoir plus. Ni plus, ni moins. Elle continua de marcher tranquillement, paisible, son calme olympien la suivant partout où elle, ses sens toujours autant aux aguets.

Si elle marcha lentement jusqu'au lac, en partie gelée, dès qu'elle se fut désaltérée, son rythme s'accentua. Il y avait deux choses qu'elle n'aimait pas. Le manque de politesse, de respect, et ne pas savoir, ne pas comprendre. Au galop, calme, le souffle paisible et nullement épuisé par la vitesse, toujours aussi silencieuse et furtive malgré sa course, elle fonça droit vers Désolance. Elle observait tout, classant la plus minime des informations que ses sens lui apportaient. Son galop ralentit peu à peu et elle reprit une marche de croisière. Nullement essoufflée par l'effort, nullement perturbée d'être en territoire inconnu, si calme que sa seule aura aurait pu étouffer n'importe qui n'était pas habitué à la force tranquille et paisible qu'était Ukiüq.

Alors qu'elle marchait depuis un peu plus de vingt minutes, le soleil se levant lentement et sûrement, une odeur inconnue fut charriée à ses narines. Ses naseaux se retroussèrent et, comme pour toutes les nouveautés, elle classa cette information dans un coin de sa mémoire. Ukiüq avait cet avantage de ne rien oublier.
Rien. Elle s'approcha de l'odeur jusqu'à identifier un cheval svelte, fin, un corpulence pas impressionnante si son charisme n'était pas aussi évident. Aussi évident que le calme d'Ukiüq et son respect de la bienséance. Elle s'arrêta, suffisamment près pour pouvoir engager la conversation, suffisamment loin pour ne pas empiéter sur l'espace vital du cheval. Aux yeux sanguinolents. Si sa mémoire classa cette information, notre alezane était toujours aussi calme. Nullement impressionnée, nullement écrasée. Simplement calme.

- Salutations., fit-elle en inclinant respectueusement sa tête. Je suis Ukiüq, en espérant que je ne vous dérange pas.

Simplement calme et toujours aussi polie.
Aussi concise et courtoise.

Selon ce que le cheval répondrait, elle agirait en conséquence. Quelque part, elle espérait que la bienséance et le respect ne s'étaient point perdus en ce bas-monde...
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Oct - 10:02
Rajjax-Kheage
Élu de la Horde
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 29/04/2018
En cette journée de printemps déjà étouffante sur les terres de sang, le hasard ou le destin forcé par la volonté d'un être, fit se rencontrer deux figures des plus importantes sur Caeleste Sin. L'élu de la Horde s'immobilisa dès lors que ses sens magiques lui indiquèrent la présence de quelqu'un d'autre et il ne lui fallut que peu de temps avant que ses prunelles rouges ne se posent sur une silhouette cuivrée, trapue. Une jument venait à sa rencontre. Un fin sourire étira ses lèvres. Que lui voulait-elle ?

Ce fut l'inconnue qui fit les premiers pas. Elle se présenta. Elle se prénommait Ukiüq. Il avait déjà entendu ce nom. Elle était la Suivante de l'impératrice de Gaïa. Elle était donc considérée comme une héritière royale. Rien que ça. Il se réjouissait qu'elle soit venue en ces terres désolées, et qu'ils tombent l'un sur l'autre. Cette rencontre promettait d'être intéressante. Il devait jouer les bonnes cartes.

- Bonjour, Ukiüq. Je suis Rajjax-Kheage. Vous êtes la Suivante de Gaïa, je suis honoré de vous rencontrer.

Pour appuyer ses dires, il hocha poliment la tête. Le pie était du genre théâtrale, mais cela allait de paire avec les règles de bienséances entre haute société de royaumes. Une bonne éducation, même pour le chef de la Horde. Ce n'était pas parce qu'ils étaient une "horde", qu'ils étaient des sauvages écervelés ou des êtres assoiffés de sang. Quoique pour le cas de Rajjax, cela se discutait.
Ses yeux d'un rubis profond ne quittaient pas le visage de la Suivante.

- Si je peux me permettre, que faites-vous si loin de votre royaume ? Et seule qui plus est.


Une légère mimique de sourire étrange fit s'étirer ses lèvres. Un air taquin, ou mesquin, qui savait.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Oct - 1:08
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
La silhouette à l'arrêt et le fin sourire qui l'accueillirent la laissèrent de marbre, aussi calme et courtoise qu'elle l'avait toujours été. Ukiüq émit elle-même un léger sourire en réponse, tout en se présentant dans les paroles protocolaires qu'elle ne se permettait jamais d'oublier. Le respect des règles de bienséance était chez elle une des plus hautes valeurs. En inclinant légèrement sa tête pour appuyer sa présentation, notre alezane ne fut nullement troublée par le regard fixe de son vis-à-vis. Elle était calme, d'un calme olympien, d'un calme absolu. Un calme dérangeant pour certains. Le cheval se présenta à son tour. Rajjax-Kheage. Si Ukiüq arqua un sourcil amusé à la mention du titre qu'elle portait, son calme infini n'en fut même pas éméché. Elle le laissa hocher la tête avant de reprendre la parole.

- Je ne m'attendais pas à trouver cheval regardant les règles de bienséance ici mais j'en suis heureuse. Enchantée, Rajjax-Kheage.

Ukiüq soutenait sans aucune difficulté le regard sanguinolent qui était braqué dans le sien, ancré serait le mot plus approprié pour ce regard d'une fixité parfaite. Fixité qui ne put même pas ouvrir une faille, aussi infime soit-elle, dans le calme de notre alezane. Le dénommé Rajjax-Kheage prit de nouveau la parole, parole qui se termina avec un sourire... amusé et sournois. Ou du moins est-ce ainsi que Ukiüq l'interpréta. Pour elle, ce sourire était plus amusé que sournois, d'ailleurs.

- Je suis venue chercher des réponses, en espérant que vous êtes en mesure de me les donner. Quant au fait que je sois seule..., commença-t-elle, marquant une pause aussi calme que légère, amusée. Joueuse, presque. ... dois-je comprendre que vous auriez préféré que je vienne avec la délégation de cinq chevaux habituels ? Ou que vous vous estimez lésé de vous retrouver face à ma seule modeste personne ?

Sa voix n'était qu'un souffle, une brise calme et intangible, un vent léger et doux. Ukiüq ne réagissait pas aux gestes et aux expressions du dénommé Rajjax-Kheage, non par méfiance mais parce qu'elle n'y aurait pas réagi de toutes façons. Océan de calme, elle était imperturbable. Et difficilement cernable, aussi. Tout comme son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Oct - 20:30
Rajjax-Kheage
Élu de la Horde
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 29/04/2018
Touchée. Il avait caressé une corde sensible. Elle semblait accorder de l'importance aux règles de bienséance, à la politesse et toute cette mascarade d'apparat des grands, histoire de se faire mousser un peu. Bien que sa réaction fut furtive, il ne la manqua pas. Pourtant, la Suivante de Gaïa restait des plus difficiles à interpréter, elle ne laissait rien paraître. Elle restait lisse, calme. Placide. Tout comme Rajjax-Kheage qui ne se défaisait pas de son sourire. Plus la conversation avançait, plus il en était amusé.
La réponse de l'alezane ne fit que le confirmer.

Elle se débarrassait de son calme pour afficher un air un peu plus joueur. Tiens donc. Bien qu'elle restait imperturbable, elle laissait déceler dans le ton de sa voix un changement. Un léger changement. Il fut surpris d'ailleurs, par sa réponse. C'était pourtant logique : la Suivante de Gaïa représentant un héritier au trône ne devait pas se promener seule dans des terres si éloignées du royaume. Pourtant, elle l'était. Isolée.

- Oh non, rencontrer la Suivante de l'Impératrice est un grand honneur. Seulement, n'est-ce pas dangereux pour vous, et pour le royaume, de voyager ainsi ?

Lui aussi marqua une courte pause, avant d'ajouter, joueur.

- Surtout quand on entend toutes ces rumeurs.

Il promena son regard sur Désolace, mais bien vite, finit par raccrocher ses prunelles ensanglantées sur le corps trapus de la cuivrée. Elle ferait une adversaire redoutable. Physiquement, mais aussi mentalement. Elle avait le sang-froid. Assez pour ne ressentir aucune pitié. Assez pour ne pas se perdre dans la peur. Ni dans la souffrance. Il la pressentait calculatrice de ses moindres faits et gestes, dans un combat. Dans un parfait contrôle d'elle-même. Une qualité comme un défaut.
Parfois, il fallait lâcher prise.

- Des réponses, vous dites. A quelles questions, si je peux me permettre ?

Oh, il le savait pertinemment. Mais la situation avait quelque chose de cocasse. Elle le cherchait, lui qui était à l'origine de toutes ces rumeurs. Lui et la Horde. Lui, et son Nouvel Ordre. Il était bien devant elle et détenait les réponses à toutes ses interrogations. Il y avait quelque chose d'amusant à se dire qu'il pouvait jouer avec elle comme on agiterait une plume devant un chat sans jamais lui accorder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caeleste Sin :: Jeu de Rôle :: Terres de sang :: Désolace-