Partagez | 
 

 Une rencontre fort sympathique feat. Räkha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 6
Date d'inscription : 11/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 255
Notes:
avatar
Ënetari
MessageSujet: Une rencontre fort sympathique feat. Räkha   Jeu 24 Aoû - 19:05

Ënetari était de retour, elle sillonnait doucement les bois avec la troupe comme à son habitude. Elle s'était arrêtée dans un clairière au fin fond des bois. Discret, mais sûre pour son troupeau. Elle décida donc de laisser le troupeau à la mais de sa soeur le temps qu'elle aille faire un peu de repérage. Cela faisait si longtemps qu'elle n'était pas revenu ici et beaucoup avait changé. Elle câlina doucement la tête des poulains les rassurant sur son retour.

Elle galopa donc dans la forêt faisant bien attention à rester un peu discrète. Elle mémorisa chacun de ses pas pour retrouver plus tard sa troupe. Mais en attendant, elle profitait un peu de cette solitude. Elle marcha donc broutant quelques touffes d'herbe par ci par là, écoutant le chant des oiseaux. Mais comment voulez-vous qu'elle soit discrète vu son apparence plus que féerique.

Au bout de plusieurs minutes de marche elle arriva dans un autre clairière. Il y avait une petite cascade avec un bassin d'eau douce translucide. Elle avança doucement bu plusieurs gorgée. La forêt était calme et c'était un bon point pour elle et son troupeau, ils pourront prendre un peu de repos sans surveiller les anciens prédateurs. Elle se coucha au près de l'eau et s'autorisa une petite sieste. Après tout, elle avait couru pendant plus d'une semaine, faisant quelques pause pour les poulains, et elle n'avait pas beaucoup dormi vu qu'elle avait tendance à prendre les relais pour faire les gardes de nuit.
Messages : 42
Date d'inscription : 14/07/2017

Informations complémentaires :
Magie: Ignis
Age: 6 ans
Notes:
avatar
Rãkha
MessageSujet: Re: Une rencontre fort sympathique feat. Räkha   Ven 25 Aoû - 0:39

L'automne était sans conteste la saison préférée de Rãkha. Elle offrait au même titre que le printemps le climat capricieux d'une demi-saison, évitant les températures extrêmes, permettant de préparer la saison suivante. Mais ce qui distinguait à ses yeux les deux saisons était les couleurs qu'elles offraient ; l'harmonie somptueuse des tons chauds et flamboyants de mère nature délaissant sa robe d'été en prévision de l'hiver. Un tableau des plus magnifiques qui ne faisait qu'entrer dans un accord parfait avec l'étalon, dont les couleurs brunes étaient d'une frappante et étonnante ressemblance avec le paysage.

Camouflé par le jeu de couleur et de lumière, Rãkha marchait calmement en direction de la cascade afin de s'y désaltérer. L'automne était là, mais l'été venait à peine de prendre fin et la chaleur de celui-ci se faisait encore ressentir par des après-midi ensoleillées comme celle-ci. L'abri et la fraîcheur qu'apportaient les arbres n'étaient alors plus suffisants, rester près d'un point d'eau était la meilleure des solutions. Il y avait certes le grand lac, au beau milieu des terres libres, mais il était évidemment la source d'hydratation la plus connue et la plus facile d'accès. Là-bas, l'étalon serait à coup sûr tombé sur quelque créature à la compagnie ennuyante et agaçante. Par chance, il avait découvert tout à fait par hasard un coin aux semblants paradisiaques dont il ne s'était plus éloigné depuis le début de l'été. Ainsi se trouvait dans les sous-bois une petite clairière tout à fait charmante et pleine de vie qui ne se composait que d'un bassin d'eau douce. Alimenté par une cascade ayant trouvée son chemin dans les rochers, il était bordé d'une herbe si riche et si belle dont la brillante couleur verte donnait des allures d'artifices. Un peu partout autour, naissaient de grandes et belles fleurs aux multiples couleurs qui contribuaient à la richesse de l'écosystème qu'abritait cet endroit féerique. L'indéniable beauté des lieux était au même titre que l'eau douce ce qui retenait l'étalon dans les bois depuis si longtemps.

Alors qu'il s'apprêtait à s'approcher du bassin pour s'y désaltérer, son regard fut attiré de l'autre côté par la silhouette qui se détachait du paysage. Rãkha s'arrêta à la lisière du bois, pestant intérieurement contre l'équidé qui se tenait dans son coin de paradis. Détaillant l'inconnu avec curiosité et animosité, l'étalon n'eut pas de mal à comprendre qu'il s'agissait d'une jument. Bien que couchée, elle était loin de passer aussi inaperçu que lui : dotée d'une imposante paire d'ailes, d'une corne scintillante et d'une robe d'un bleu flamboyant, elle était repérable à des kilomètres. Complètement à découvert, elle représentait d'ailleurs une proie facile pour les prédateurs alentours.
Rãkha soupira. Visiblement, elle dormait. Il allait devoir être discret et rapide s'il ne voulait pas la réveiller et être confronté à la jument imprudente qu'elle était. D'un pas aussi léger qu'il le put, il s'avança prudemment vers le petit bassin sans détourner le regard de la jument. Il y était presque. Encore quelques pas et il pourrait s'hydrater un peu, de quoi tenir quelques heures de plus afin de revenir une fois que l'endroit serait dégagé.

Mais un craquement sourd le stoppa net. Immobile, l'étalon leva doucement son antérieur droit pour observer la feuille morte qui venait de se coller sous son sabot.

- Et merde.
HRP:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une placette fort sympathique.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caeleste Sin :: Jeu de Rôle :: Milieu libre :: Les bois-
Sauter vers: