lien


• Rencontrez Nîmeziss, membre du conseil de Gaïa, lors d'une partie de pêche. Son message ici.




Nîmeziss recherche une compagne capable de diriger sa tribu à ses côtés. Plus d'informations ici et pour le contacter c'est par là.
• Nous recherchons toujours le dirigeant de Solryan. Premier arrivé, premier servi pour personnaliser le royaume à sa guise en respectant les bases établies se trouvant dans ce sujet.




• Découvrez le rôle de Suivant, coutume du royaume de Gaïa. Le descriptif est accessible ici.

Diplomatie de cœur ; avec Ukiüq

 :: Jeu de Rôle :: Milieu libre :: Le grand lac Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 2 Mai - 12:48
Sasheen
Impératrice de Gaïa
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 13/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 12
Notes:
Sasheen ne sortait jamais seule. Qui laisserait l'Impératrice de Gaïa se promener comme une solitaire, sans aucune protection ? Une partie d'elle savait que cela était une question de vie ou de mort. Nombreux étaient ses alliés, mais elle ne comptait pas ses ennemis en retour. L'empire de la déesse avait prospéré parfois au détriment de certains peuples. Quelques uns n'avaient jamais accepté d'appartenir à Gaïa, et d'une façon belliqueuse, avaient tourné le dos à la famille impériale. D'autres avaient courbé l'échine non par choix, mais par obligation. Les prédécesseurs de Sasheen n'avaient pas toujours usé de la manière douce et de la diplomatie pour obtenir la fidélité des peuples magiques.

Aussi, alors même qu'elle n'avait jamais courroucé aucune tribu, se voyait-elle enchaînée, à porter sur ses épaules l'histoire de sa famille. C'était aussi ça, le rôle d'une Impératrice.
Mais au fond, parfois, elle jalousait une vie paisible et sans autres responsabilités que celles qui la concerneraient, elle et uniquement elle. Sa petite personne, et pas tous les peuples qu'elle portait avec elle à travers l'étendard vert.

Alors, accompagnée de quelques gardiens éparpillés dans son sillage, l'Impératrice de Gaïa prenait pour elle un peu de temps. Elle avait décidé d'aller marcher près du grand lac où se jetait la Brèche. Dans les terres libres, elle était susceptible de se faire attaquer. Les chances pour qu'elle reste tranquille avec elle-même étaient infimes. Mais elle profiterait de chaque instant.
La jument s'approcha de l'eau prudemment -on ne savait jamais ce qui se cachait sous la surface- et abaissa sa fine encolure pour se désaltérer. L'eau était glacée. L'hiver touchait presque à sa fin, mais les températures étaient toujours basses. Elle avait hâte de voir le renouveau de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Aoû - 12:06
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
Ukiüq avait été prévenue que sa Majesté l'Impératrice Sasheen sortait et il lui avait été demandé de la rejoindre au plus tôt. Elle s'était donc tenu en retrait, bien à l'écart, se fondant ainsi dans la foule en étant plus à même de repérer les potentiels gêneurs et autres fauteurs de troubles. La marche était silencieuse, propice à l'introspection et aux remises en question, mais notre Jument préféra accorder à l'Impératrice une attention toute particulière. Son maintien était excellent, sa démarche souple et efficace, avec ce qu'il fallait pour imposer le respect sans pour autant se montrer trop supérieure. Ukiüq sourit intérieurement. Une démarche impériale et digne de ce nom, voilà ce qu'elle était en train de regarder.

Sans se départir de son calme, sans cesser d'observer les alentours quand bien même elle regardait droit devant elle, notre Jument lançait des regards dissuasifs à ceux qui s'approchaient de trop près et dont l'éclat des yeux brillait d'avarice ou d'intentions qu'elle jugea néfaste. Bien qu'elle fût éloignée du groupe, ceux qu'elle apostrophait du regard prirent l'avertissement au sérieux. Heureusement pour eux. Nombreux étaient ceux à vouloir s'attirer les faveurs de sa Majesté l'Impératrice Sasheen, allant même jusqu'à oublier qu'elle avait autant le droit de se promener en paix que les autres. Quelle flagrant manque de bienséance... Ukiüq garda ces pensées pour elle, cependant, et continuait de suivre l'Impératrice sans ciller.

L'Impératrice se dirigeait vers les terres libres et Ukiüq redoubla de prudence sans pour autant cesser d'être détendue et parfaitement à l'aise. Ses oreilles étaient à l'affût du moindre bruit et se dirigeaient automatiquement vers chaque bruit infime, l'identifiant rapidement et jugeant dans le même temps s'il était digne d'intérêt ou pas. La plupart ne l'étaient pas. La forêt avait ses propres faune et flore, qui émettaient des sons particuliers ; les résidus de neige, de froid et de glace les rendaient plus cristallins. Ah, ces sons étaient si mélodieux à son oreille qu'elle pouvait les écouter toute la saison durant, sans jamais s'en lasser.

Le bruissement de l'eau acheva de l'apaiser. Décontractée, fidèle à elle-même, elle continua d'avancer vers le groupe - qui s'était arrêté, visiblement arrivé à destination - et elle se sentit presque d'attaque à taquiner gentiment un des chevaux qui paraissait bien tendu. Elle s'en abstint, voyant qu'il s'était détendu en la reconnaissant, et alla à l'encontre de l'Impératrice pour lui annoncer officiellement sa présence. Elle prit soin de garder de la distance, respectant l'espace vital de cette dernière.

- Votre Majesté, dit-elle simplement mais pas moins respectueusement. Bonne promenade ?

Sa première prise de parole fut ponctuée d'une inclinaison de la tête ; la deuxième avait été prononcée par formalité, aussi parce que Ukiüq ne dérobait jamais aux règles de bienséance. Quelle que soit l'individu qui lui faisait face.


H.R.P:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Aoû - 17:23
Sasheen
Impératrice de Gaïa
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 13/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 12
Notes:
Le liquide glacée coulait de son palais à son estomac et tombait dans son organe comme une pierre. Sasheen n'avait jamais apprécié l'eau froide qu'elle trouvait beaucoup trop lourde pour la digestion. Habituellement, on réchauffait son eau en hiver mais ici, en pleine "nature", il fallait qu'elle se contente de ce qu'elle trouvait. C'était le prix à payer pour un peu de liberté. L'Impératrice leva ses naseaux juste au-dessus de la surface de l'eau, laissant des gouttes tomber pour en troubler son reflet. Elle souffla un air chaud avant de redresser sa gracieuse encolure, dardant ses prunelles royales sur les berges, de l'autre côté du lac et se perdit dans ses pensées.

Se fut une voix familière qui l'en tira et attira d'un même temps son attention. Faisant volte-face pour voir sa Suivante, la jument blanche hocha à son tour la tête pour la saluer. D'Impératrice à Suivante, il n'y avait pas grand chose si ce n'était le sang royal qui coulait dans les veines de l'une d'entre elles. Sasheen restait au-dessus, mais l'alezane était pratiquement considérée comme reine par le petit peuple. Une relation de presque soeurs parfois toxique, parfois symbiotique. Les liens qui unissaient le sang royal au Suivant étaient infiniment multiples.

- Ukiüq. Je vois que tu en profites toi aussi. Il pourrait faire un peu plus chaud que cela ne me dérangerait pas. Le lac est gelé.

Elles avaient grandi ensemble envers et contre tout, pour le meilleur et parfois pour le pire. Sa Suivante avait du essuyer quelques caprices, mais elle avait effectué un magnifique travail sur l'Impératrice. A la cour on ne manquait pas d'histoires anciennes sur des relations rocambolesques entre Empereur et Suivant, et cela même concernant le reste de la famille royale. C'était un rôle difficile à tenir selon la personnalité du prince ou de la princesse. Ukiüq s'en était tirée à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Aoû - 15:11
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
Sa voix attira l'attention de sa Majesté l'Impératrice Sasheen et Ukiüq resta de marbre face à la salutation qu'il lui fut offerte ; seule une étincelle se mit à briller au fond de son regard, sans qu'elle n'interrompit la pure courtoisie qu'elle prononçait alors. Une fois sa question posée, l'alezane attendit tranquillement une réponse et se pencha à son tour pour se désaltérer. La morsure de l'eau de fraîche sur ses dents, sa langue et le long de sa gorge n'endigua aucunement ses sens, à l'affût du moindre son, de la moindre odeur, de la moindre brise, suspects. Ce n'était pas de la paranoïa, simplement de la prudence et un bon sens pratique. Si les guerres n'éclataient plus ouvertement, Ukiüq ne nourrissait aucun soupçon quant à la véracité des tensions ; elle savait très bien que bon nombre d'individus aimeraient voir le royaume de Gaïa sans jument sur son trône. Bien que cette aberration n'eût aucune une chance d'arriver en sa présence, elle préférait cependant n'épargner aucune possibilité.

La voix de l'Impératrice brisa le silence alors que notre Suivante se désintéressait d'un frémissement produit par un rongeur de petite taille, alors qu'elle lapait une deuxième gorgée, plus longue. L'eau était décidément très fraîche. Sans l'interrompre et sur une troisième gorgée, Ukiüq se redressa pour regarder sa Majesté l'Impératrice Sasheen dans les yeux. Comme il était coutume de faire pour signifier clairement à quelqu'un qu'on l'écoutait avec attention, non que quiconque se risquerait à dire le contraire lorsque Ukiüq était dans l'équation. Un léger rire s'échappa des lèvres de notre alezane, provoquant momentanément une brume légère qui s'évapora bien vite, à la dernière phrase de sa Majesté. Un rire de vie, de joie, aussi furtif qu'une étoile filante.

- Une promenade en forêt est toujours agréable, en effet., répondit-elle quelques petites secondes plus tard, une fois son rire éteint. Quant à l'eau, n'avez-vous un Ignis parmi ceux qui vous accompagnent, votre Majesté ?

Claire, concise, précise. Et courtoise. Le tout sans se départir de son calme.
Du Ukiüq de la première fraîcheur.

Si sa question était adressée à l'Impératrice, sa garde était également concernée. Ukiüq, pour sa part, réservait sa réaction à ses seules pensées et ne se permit pas de réagir ouvertement aux propos de Sasheen. Cela aurait été fort impoli, et de toutes évidences elle ne comptait pas étaler son avis aux oreilles et aux yeux de n'importe qui. Si de tels mots l'auraient autrefois exaspérée, aujourd'hui elle s'en amusait et avait assez de force de caractère pour que cet amusement n'ébranlât pas d'un nanomètre le calme olympien qu'elle affichait par sa seule présence.

Elle fit légèrement pivoter sa tête de manière à avoir les autres chevaux dans son champ de vision. Lents à la détente, décidément... Si ceux qui captaient son regard secouaient leur tête en signe de dénégation, deux chevaux, en train de manger paisiblement, ne répondirent pas à l'appel. Ukiüq ne s'en formalisa pas. Inutile de s'éterniser sur ceux qui n'avaient aucune notion de subtilité et, en soi, elle se doutait bien que l'Impératrice savait dès le départ à quoi s'attendre en s'aventurant par ici en cette saison. D'ailleurs... ses oreilles s'orientaient vers un bruit infime que ses sens venaient de lui apporter, suivi d'un pas léger dans la neige et l'odeur, marquée, de conifères. Un écureuil, peut-être ? Ukiüq en eut la certitude quand le petit être alla se désaltérer, gardant les chevaux à ses côtés à l'oeil, avant de détaler rapidement dans un des arbres les plus proches. Elle secoua légèrement la tête, ébrouant sa crinière par la même occasion.

- Y a-t-il un endroit en particulier que vous vouliez voir ?

Courtoisie, calme, politesse.
Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 11:00
Sasheen
Impératrice de Gaïa
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 13/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 12
Notes:
L'alezane vint à son tour se désaltérer alors que l'Impératrice lui répondait. Cette dernière ne put détourner le regard de sa robe cuivrée. Avec elle, elle était un peu plus Sasheen et un peu moins Impératrice. Un peu moins.
Elles avaient grandi ensemble, Ukiüq était une Suivante formidable et une très bonne alliée pour la blanche. Elle était un tout : une confidente, une conseillère, une amie mais aussi une ennemie. Elle connaissait Sasheen sur le bout des sabots, autant psychologiquement que physiquement. Et jusqu'aux tréfonds même de sa magie. Devant elle, elle était aussi vulnérable qu'une enfant. Mais elle était aussi une enfant sur un château de sable. La vie de sa Suivante dépendait de sa bonne volonté. A tout instant, elle pouvait s'en débarrasser si elle le désirait. Sur un coup de colère, nombreux étaient déjà les Suivantes et Suivants ayant subi le courroux de leur protégé.
Là était toute la complexité de la relation entre un Empereur et son Suivant.

Alors que leurs regards se croisaient, des pupilles aussi fières pour l'une que pour l'autre, l'alezane prit le temps de lui répondre calmement, comme à son habitude. Pour une Impératrice comme Sasheen, il était impensable que quelqu'un la fixe et soutienne son regard comme Ukiüq le faisait. Mais elle était sa Suivante, son double, son ombre. Une sœur comme une servante. La limite était palpable pourtant entre les deux. Elle l'aimait comme elle la détestait.
Et à présent, elle la détestait plus qu'elle ne l'aimait. Une lueur de désarroi traversa le regard noir et profond de Sasheen. Pourquoi fallait-il donc qu'Ukiüq lui rappelle (bien qu'elle ne l'oubliait jamais) qu'elles n'étaient pas seules toutes les deux ? La sensation de légèreté et de liberté qu'elle avait ressenti quelques instants plus tôt venait de s'évaporer en un claquement de paroles de l'alezane. Sasheen ne put s'empêcher de jeter un œil derrière elles, à la recherche des quelques silhouettes les accompagnant, la mine sombre.

Bien sûr qu'elle savait que le lac serait gelé en cette période de l'année. Et bien sûr que même si elle l'avait relevée, affronter la "vraie" vie ne la dérangeait pas. Elle n'avait nul besoin que quelqu'un vienne réchauffer une portion du lac pour son royal popotin. Si elle avait pris ses quartiers, c'était bien pour qu'on la laisse tranquille un instant, sans serviteurs, sans assistance. Mais Ukiüq semblait trop pragmatique. A moins qu'elle sache pertinemment ce qu'elle disait dans le seul but de rappeler l'Impératrice à ses devoirs ? Sasheen jeta un regard quelque peu vexé envers sa Suivante. Si c'était cela, ce n'était pas du tout sympathique de sa part.

Un écureuil vint se désaltérer quelque peu avant de repartir fissa dans la forêt. Il n'inquiéta pas l'Impératrice. Elle était bien trop proche de son royaume pour que quelqu'un ose l'attaquer. Ici, elle faisait face à Solryan, sur l'autre rive du grand lac. Son regard se perdit sur les plaines verdoyantes qu'elle pouvait apercevoir de là où elle se tenait. Des terres longtemps désirées par ses prédécesseurs.
Elle écouta d'une oreille la question de sa Suivante et tourna lentement son visage fin vers elle.

- Les rumeurs s'intensifient à propos d'un groupe installé dans les Terres de Sang. Quelques-uns me soufflent qu'il s'agit de l'ombre d'une résistance contre mon autorité. D'autres supposent que c'est une passade. Qu'en penses-tu toi ?

Sasheen était entouré de très nombreuses personnes avec des opinions bien différentes et chacune vivant pour son propre profit. Il lui était difficile de faire la part des choses parfois, même si elle avait été éduquée pour cela, elle n'était pas à l'abri d'une manipulation camouflée ou d'un conflit interne. Elle connaissait Ukiüq et savait parfaitement que sa Suivante ne lui tournerait jamais le dos. Naïveté ? Peut-être bien, mais si elle ne pouvait pas avoir confiance en l'alezane, sur qui pouvait-elle bien compter ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Sep - 10:13
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
Un éclat traversa de nouveau les yeux de notre Suivante, un éclat aussi furtif qu'une étoile filante et aussi insaisissable qu'un rêve oublié. Elle soutint le regard vexé de son Impératrice Sasheen sans faire plus de commentaire, secouant sa crinière après avoir observé un écureuil aller et partir aussi vite qu'il n'était venu. Le regard méfiant et protecteur que l'écureuil lui avait adressé l'informa que d'autres écureuils devaient peupler les environs. Tant qu'ils n'avaient pas l'intention de les inonder d'une des réserves de glands dont ils avaient le secret... Elle classa cette information dans sa mémoire, toujours attentive à ce qui l'entourait. À tout ce qui l'entourait. Elle laissa l'Impératrice regarder droit devant elle, non qu'elle eût pu et eût voulu l'en empêcher de toutes façons, tandis que notre alezane, fidèle à elle-même, guettait toujours le moindre danger dans le plus grand des calmes. Paisible, elle observait le lac gelé ainsi que la fine couche de poudreuse qu'il y avait par-dessus. La neige rendait la terre à la fois plus humide et plus friable, ce qui lui charriait une odeur de sèche humidité qu'elle aimait tout particulièrement. Elle posa finalement une autre question par simple courtoisie, avec le même calme et la même politesse qui la caractérisaient. L'Impératrice tourna lentement son visage vers elle et Ukiüq soutint son regard, l'écoutant attentivement sans l'interrompre d'un quelconque commentaire.

Un groupe installé dans les Terres de Sang ? Si notre alezane fronça imperceptiblement les sourcils, elle ne réagit pas plus. Elle avait effectivement parlé de ce groupe mais n'avait pour l'instant pas pu pousser les recherches plus avant. Il ne faisait plus aucun doute qu'elle allait le faire et qu'elle allait le faire pas plus tard que très bientôt. Dans les trois jours à venir tout au plus et, si elle pouvait tomber directement sur un membre de ce groupe, c'était encore mieux. Elle respira paisiblement sans quitter l'Impératrice des yeux, ses oreilles papillonnant en direction de tous les sons, infimes ou non, que son ouïe captait. Résistance ou passade, hein ? Ukiüq soupira, n'étant pas du tout d'accord avec ces deux avis. Pour elle, il ne s'agissait pas seulement du royaume de Gaïa... Des tensions étaient perceptibles, en ce moment. De là à dire que ce groupe était responsable de toutes ces tensions, sans doutes pas - ou du moins ne l'espérait-elle pas, au fond elle n'en savait rien -, mais pour elle ce groupe était bien plus qu'une résistance. C'était une menace à saisir, cerner puis à éradiquer si cela s'avérait nécessaire. Passade ou pas, résistance ou pas, elle ne laissera personne menacer le royaume de Gaïa, que la menace soit subtile ou non, que la menace soit directe ou non.

- Je n'ai que très peu d'informations sur eux, mon avis n'est donc pas définitif ; selon moi, il faut en apprendre plus sur ce groupe. Et l'éradiquer si cela s'avère nécessaire., son ton se durcit à sa deuxième phrase, porteur d'une fermeté inflexible et intransigeante. Ukiüq était et sera toujours impitoyable envers ses ennemis, dès qu'elle les identifiait comme ses ennemis du moins. La communication et les informations priment cela dit. Comme la prudence., ajouta-t-elle d'une voix plus douce, toujours aussi calme qu'avant.

Franche, crue, dure, mais toujours calme, toujours polie et courtoise. Son avis avait été demandé, elle le donnait sans le moindre tact pour arrondir les angles. Il n'y avait jamais d'angles à arrondir lorsque de potentiels ennemis étaient dans l'équation. Ukiüq reporta son regard sur les Terres de Sang et laissa le silence s'installer. Elle irait là-bas. Dans une heure, demain, bientôt. Elle irait là-bas et trouverait des réponses à ses questions silencieuses. Et, à ce moment-là, ses potentiels ennemis avaient intérêt à bien se tenir. Son regard se perdit dans l'horizon avant de se tourner et de s'ancrer dans les yeux de la jument immaculée.

- Et il nous faut vérifier qu'un conflit interne ne se profile pas à l'horizon, des fois que la menace latente que ce groupe fait peser sur notre Royaume ne soit qu'un piège comme tant d'autres. Et vous, votre Majesté, quel est votre avis... ?, relança-t-elle.

Courtoise, calme, polie.
Une chose qui ne changera jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Oct - 14:43
Sasheen
Impératrice de Gaïa
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 13/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 12
Notes:

Sasheen guettait la moindre réaction chez sa Suivante. Elle était si professionnelle, tellement calme et d'apparence lisse, qu'il fallait bien la connaître pour découvrir -un minimum- ce qui se cachait sous son crâne. Elle était difficile d'accès, était si secrète, même avec Sasheen avec qui elle avait grandi. La blanche avait parfois du mal à lire à travers elle. Alors, il lui fallait l'observer presque en frôlant la bienséance pour accrocher le moindre détail, la moindre mimique, le moindre geste qui pourrait faire office de témoin des pensées et émotions de l’alezane. Aussi Sasheen la fixait-elle alors qu'elle semblait réfléchir à sa question, tout en écoutant les sons tout autour des deux juments. Ukiüq était du genre multitâche.

L'Impératrice redressa ses fines oreilles bien droites en direction de la cuivrée dès lors que celle-ci lui répondit. Elle pesa chaque mot prononcé, sachant pertinemment qu'Ukiüq ne disait jamais rien pour rien. Son ton et le sens de sa réponse étaient bruts, mais d'une logique implacable. En vérité, Sasheen s'en était doutée, mais l'entendre d'une bouche familière -pratiquement la sienne- soulignait un peu plus la bonne décision à prendre concernant ce sujet. Sujet qui s'avérerait sensible ou non, pour le moment, il fallait surtout observer et analyser. Sasheen hocha la tête alors.

- Je suppose que tu te chargeras toi-même d'aller inspecter les lieux de ces rumeurs, lança t-elle d'une voix posée. Ce n'était pas une question, elles le savaient toutes les deux. Sois prudente, oui. Il vaudrait mieux qu'il ne t'arrive rien. Le royaume a encore besoin de toi, et moi aussi.

Une confidence à moitié cachée, mais des plus visibles pour Ukiüq. Sasheen tenait à elle, elle était un de ses piliers, si ce n'était le plus important. Autant politiquement, que dans sa vie personnelle.
Le silence s'installa de nouveau avant que la cuivrée ne tourne de nouveau son regard profond dans celui de l'Impératrice.
Cette dernière fit parcourir à ses prunelles le chemin dessiné par les crins de sa congénère, du haut de son toupet à la base de sa crinière avant de venir s'échouer quelque part entre les arbres de sa forêt.

Un conflit interne ?
En réalité les possibilités étaient vraiment nombreuses. Il pouvait s'agir de tout et de n'importe quoi. Une véritable menace, comme une galipette de jeunes révolutionnaires facilement écrasable. Elle ne pouvait pas se décider tant qu'elle n'en saurait pas plus.

- Eh bien, ce ne sont que de simples rumeurs et tu as raison : il faut pousser plus loin. Mais je suis certaine qu'il y a quelque chose. répondit-elle à sa Suivante, tournant son visage vers elle. Et pas quelque chose de bon.

Sasheen s'ébroua quelque peu et posa une dernière fois le bout de ses naseaux sur la surface de l'eau du lac, pour ressentir la piqûre du froid. L'hiver ne s'éterniserait pas et bientôt les chaleurs reviendraient s'installer sur Caeleste Sin. Bientôt aussi, elle perdrait son manteau d'hiver, qu'elle ne regretterait pas pour arborer un poil plus fin, lisse et brillant. Elle s'était toujours plus apprécié en été qu'en pleine période froide de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Oct - 1:35
Ukiüq
Suivante de Sasheen
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2018

Informations complémentaires :
Magie: Terra
Age: 12 ans
Notes:
En voyant son Impératrice Sasheen hocher la tête aux mots de notre alezane, Ukiüq laissa un léger sourire flotter sur ses lèvres. Elle ne savait pas si sa Majesté l'Impératrice Sasheen était rassurée, confortée dans ses propres opinions ou si elle se sentait simplement soutenue. Dans les trois cas, elle ne put empêcher ce sourire de se former sur ses lèvres, un sourire léger et spontané. Elle écouta attentivement ce que sa Majesté lui disait, inclinant imperceptiblement de la tête dès la première phrase. Le premier constat qui sonnait presque comme une vérité générale - et c'en était une. Le sourire d'Ukiüq s'élargit de peu. Elles étaient complices et distantes, en cet instant. Et ce n'était pas une mauvaise distance, selon notre alezane. La suite des mots de Sasheen laissèrent notre Suivante de marbre, aussi calme et imperturbable qu'à l'accoutumée. Seul fait marquant, elle s'était rapprochée. Suffisamment peu pour que ça pût passer inaperçu, et suffisamment près pour que son Impératrice Sasheen pût le voir avec autant de clarté que le soleil qui illuminait un ciel sans nuages.

- Je te promets que je serais prudente., murmura-t-elle alors, bien que son murmure eût été audible pour son Impératrice.

Les rares moments où Ukiüq basculait au tutoiement, parce que ces moments n'étaient pas fréquents chez notre alezane, c'était lorsqu'elle pressentait la maladresse amicale de son Impératrice Sasheen. Le mot maladresse ne convenait pas, ceux de réserve et de discrétion se rapprochaient déjà un peu plus de la réalité. Et quand bien même notre Suivante était calme et imperturbable, détachée à souhait, elle n'était pas non plus étrangère aux liens tissés avec le temps. Et les encore plus rares moments où Ukiüq promettait quelque chose, sa promesse était irrévocable et elle se démenait comme une diablesse pour la respecter et ne même pas se laisser l'occasion de trahir la promesse faite, quelle que fût la nuance prise. Dirigeant son regard vers les Plaines de Sang, ses yeux seuls étaient une promesse d'avenir. Elle irait. Elle aurait des réponses. Elle reviendrait. Point final, il n'y avait rien de plus à ajouter.

Avec prudence, avec bienséance, Ukiüq évoqua aussi la possibilité d'un conflit interne. Combien de fois des agitateurs avaient été achetés pour détourner l'attention des dirigeants d'un conflit interne, d'un coup d'état ? Beaucoup trop souvent. Et ce n'était pas quelque chose qui risquerait d'arriver tant que Ukiüq serait Suivante. Toute personne identifiée comme étant un ennemi ne recevrait pas une seule once de pitié de sa part. Boisant son regard dans celui de sa Majesté l'Impératrice Sasheen, notre alezane écouta son avis et son point de vue. Lorsque leurs yeux s'ancrèrent les uns dans les autres, notre Suivante approuva gravement les paroles de la jument immaculée.

- Les tensions se resserrent. Et elles ne se resserreront pas sur nous., ajouta-t-elle, calme, paisible, tranquille.

Ukiüq n'était pas en train de dire que les tensions allaient miraculeusement les éviter, simplement qu'elle avait bien l'intention de faire en sorte de les éloigner. Lentement ou rapidement, d'une manière pacifique ou beaucoup plus radicale. Un ennemi est un ennemi, et avec les ennemis il n'y avait que deux solutions. La cohabitation méfiante, dans un premier temps, ou la mort. Pas d'autre alternative. Marquant un temps de pause, notre alezane reprit la parole après une dizaine de secondes sur un ton posé mais toujours poli, courtois, avenant.

- Demain, j'approfondirais mes recherches sur ce groupe. Je partirais vers les Terres de Sang après-demain., déclara-t-elle simplement, énonçant un constat irréfutable.

Une de ses oreilles s'orienta vers sa Majesté qui s'ébrouait simplement et, les sens toujours en alerte, aux aguets, Ukiüq reprit une gorgée d'eau. Elle partirait, ne savait pas quand elle rentrerait mais elle rentrerait. Saine et sauve. Elle sourit, secoua légèrement sa tête en la redressant.

- Souhaitiez-vous visiter un autre endroit, votre Majesté ?

Courtoise. Polie. Calme.
Toujours. Toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Oct - 15:54
Sasheen
Impératrice de Gaïa
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 13/08/2017

Informations complémentaires :
Magie: Aeros
Age: 12
Notes:
Sasheen choisit de se laisser aller à croire en les paroles de sa Suivante. C'était rassurant après tout, de penser qu'Ukiüq pourrait tout faire disparaître d'un claquement de doigts, qu'elle avait le pouvoir de tout régler à sa place. Elle possédait un esprit combatif et quelque peu conquérant mais quelque part, au fond d'elle, comme une enfant, elle craignait qu'un conflit n'éclate sur Caeleste Sin. Elle devrait alors faire des choix stratégiques, sacrifier des vies pour en sauver d'autres. Trancher, juger qui peut continuer d'exister, et qui doit disparaître pour le bien du royaume. Toutes ces décisions rongeaient petit à petit chaque être qui les prenaient : on avait beau être Empereur ou Impératrice, on n'était généralement pas sans cœur. Très peu l'avait été dans la lignée de Gaïa. Bien que les écrits relatant les confessions des Anciens Souverains soient conservés précieusement à la vue du public, pour protéger cette image inébranlable, Sasheen s'y était plongée un temps. Elle n'était pas la seule à douter. D'autres avant elle avaient dirigé à sa place, et affronter les mêmes épreuves.
Si une guerre devait se présenter à elle, elle espérait se montrer digne.

Ukiüq planifia son départ dans deux jours. L'Impératrice hocha la tête en silence. Sa Suivante avait pris sa décision, et même si quelque part elle craignait pour sa sûreté, elle lui avait aussi donné son accord. Il fallait agir. Étouffer la menace dans l’œuf avant qu'elle ne devienne une vilaine tumeur entachant son règne.
Le regard de Sasheen s'éclaircit alors qu'elle prenait une dernière bouffée d'air frais, captant les odeurs du lac et des êtres qui y évoluaient. Non, elle n'avait plus rien à faire ici. Les affaires de son royaume n'attendraient pas plus longtemps. Elle se devait de retourner à son rôle de dirigeante. Cette escapade ne pouvait durer plus, malgré la moitié de son cœur qui criait qu'elle reste. Sa voix trancha le silence autant qu'elle fit taire la petite voix lâche dans sa tête.

- Non. Nous devons rentrer.

Sur ce, elle fit volte-face et prit le pas de sa démarche aérienne. L'encolure haute et le regard fier, digne représentante de son royaume. Elle laissait derrière elle les doutes, et avançait sûre d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caeleste Sin :: Jeu de Rôle :: Milieu libre :: Le grand lac-